LA MALADIE D'ALZHEIMER
Comment AGI peut aider
10 signes avant-coureurs
Symptômes et diagnostic
Importance d’un diagnostic hâtif
Après le diagnostic : réfuter les mythes
Types de démences
Lexique
 

LA MALADIE D'ALZHEIMER > 

Types de démence

 
Il existe de nombreux types de démence, chacun assorti de son propre processus, de ses symptômes et ses traitements. Les types les plus fréquents sont décrits ici-bas. Si vous ou un proche avez été diagnostiqué d’un type de démence qui n’apparait pas dans cette liste, nous vous invitons à communiquer avec un conseiller d’AGI pour obtenir plus d’information et de conseils sur ce type de démence particulier
 
  • Qu’est-ce que la démence ?

    Description
    La démence vasculaire survient lorsque les cellules du cerveau sont endommagées par des incidents vasculaires, le plus souvent un AVC ou une série de mini AVC. Lorsqu’un AVC survient, les vaisseaux sanguins dans le cerveau peuvent se rompre ou être bloqués par un caillot. Cela endommage ou détruit les cellules nerveuses adjacentes. Les symptômes dépendent de l’endroit du cerveau affecté par l’ACV. La démence vasculaire peut survenir subitement (dans le cas d’un AVC majeur) ou graduellement (s’il s’agit de mini épisodes dont la personne n’a pas connaissance).

    Symptômes
    La démence vasculaire affecte chaque personne différemment. Si vous ou un proche avez été diagnostiqué de ce type de démence, il est fortement recommandé de consulter un neurologue et un spécialiste d’AGI afin de déterminer quelles sections du cerveau sont affectées et quels pourraient être les symptômes comportementaux qui en résulteraient. Vous pourrez ainsi anticiper les défis et vous adaptez en conséquence pour accompagner la personne.

    Traitement
    Le traitement de la démence vasculaire se concentre sur la réduction d’autres incidents. Le plus souvent, la démence vasculaire passe par des périodes de stabilité et des pertes subites. Ces pertes correspondent à de nouveaux ACV. Dans de tels cas, les aidants doivent pouvoir reconnaitre les signes d’ACV. Cliquez ici pour les connaitre.
 
 
  • Démence frontale temporale

    Description
    La démence frontale temporale est un type de démence où la partie avant du cerveau (le lobe frontal) est affecté. Une forme de démence frontale temporale est la maladie de Pick. Comme dans la maladie d’Alzheimer, le début est généralement graduel.

    Symptômes
    Le lobe frontal est le gestionnaire du cerveau. Il est responsable des tâches « administratives » : la compréhension des conventions sociales, la gestion et la réaction aux émotions de façon appropriée socialement, le contrôle des impulsions, la pensée abstraite, la résolution de problèmes, le jugement, la planification, la conscience et le contrôle de soi, l’organisation, l’attention et la concentration, la souplesse mentale et le langage expressif (la parole).

    Lorsque le lobe frontal est touché, nous observons des symptômes comportementaux comme des changements de personnalité, un manque de jugement, des comportements inappropriés ou désinhibés, de la difficulté à se souvenir du sens des mots, le retrait social, le manque d’imagination, l’irritabilité et les sautes d’humeur. Souvent la personne atteinte n’a pas conscience de ces changements et peut devenir fâchée ou agressive lorsque son comportement est souligné.

    Le lobe frontal est la dernière partie du cerveau à se développer et elle continue de le faire jusqu’à ce que la personne soit dans la vingtaine. Les aidants soulignent souvent que la personne atteinte se comporte comme un adolescent. Quoiqu’une personne atteinte de ce type de démence et un adolescent peuvent vivre les mêmes défis (manque d’empathie et de capacité à s’imaginer à la place de l’autre), leurs attentes sont bien différentes. La personne atteinte se considère un adulte et s’attend au respect, aux droits et aux libertés dont jouit un adulte.

    Traitement
    Il n’y a pas en ce moment de médicament pour traiter, ralentir ou éliminer les dommages causés au cerveau. Certains médicaments peuvent cependant contrôler les symptômes comportementaux associés à la maladie comme les médicaments prescrits contre la dépression, le délire et les hallucinations, ainsi que l’anxiété.
 
 
  • Maladie des corps de Lewy

    Description
    La maladie des corps de Lewy est une forme de démence causée par l’accumulation de structures anormales, les corps de Lewy, dans certaines parties du cerveau. Il est difficile de poser un diagnostic, car les symptômes imitent ceux de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Les scientifiques croient que les trois maladies sont reliées. Comme la maladie d’Alzheimer et celle de Parkinson, le début est graduel et les dommages au cerveau empirent avec le temps.

    Symptômes
    Les symptômes de la maladie des corps de Lewy comprennent une perte cognitive (symptômes de démence) et des symptômes physiques qui ressemblent à ceux de la maladie de Parkinson (tremblements, rigidité, lenteur des mouvements et démarche anormale). La démence est légère au début avec des déficits au niveau de la mémoire, des aptitudes oculo-spatiales, du langage et de la prise de décision.

    Comparativement à la maladie d’Alzheimer, la maladie des corps de Lewy occasionne plus de difficultés avec les activités oculo-spatiales, comme le dessin et la copie. Les personnes atteintes ont une bonne mémoire à court terme, mais des problèmes d’attention et de concentration. Elles ont aussi des hallucinations visuelles et des délires. Les hallucinations ont souvent lieu au lever. Les aidants doivent apprendre à réagir de façon sécuritaire à ces hallucinations lorsque la personne peut être désorientée, délirante ou hallucinante.

    Traitement
    Il n’y a pas de traitement pour cette maladie. Certains médicaments peuvent atténuer les symptômes comme les hallucinations, les délires, l’anxiété et la dépression.
 
 
  • Maladie de Parkinson

    Description
    Certaines personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne présentent de la démence que dans les derniers stades de la maladie. La dopamine est un neurotransmetteur, un ingrédient chimique qui transmet les signaux entre les neurones, les cellules du cerveau. La maladie de Parkinson affecte les cellules qui produisent de la dopamine et les tuent, ce qui affecte le fonctionnement des cellules nerveuses. Cela touche particulièrement le contrôle moteur (mouvement). Le début de la maladie de Parkinson est graduel ; il s’agit d’une maladie dégénérative.

    Symptômes
    Les premiers symptômes de la maladie de Parkinson sont les tremblements, la lenteur et la rigidité, le mauvais équilibre et la rigidité des muscles. Avec l’évolution de la maladie, d’autres endroits du cerveau sont affectés et les symptômes non moteurs apparaissent, dont les changements de cognition. Pour plus d’information sur la maladie de Parkinson, cliquez ici pour consulter la Société de la maladie de Parkinson du Canada.

    Traitement
    Il n’y a pas de cure pour la maladie de Parkinson, quoique certaines interventions puissent améliorer le pronostic et la qualité de vie. La chirurgie et les médicaments peuvent parfois limiter le déclin physique associé à la maladie. La physiothérapie permet d’améliorer la mobilité, la souplesse et l’équilibre. L’ergothérapie permet à la personne atteinte de gérer les tâches du quotidien. L’orthophonie peut aider au contrôle de la voix et l’exercice renforcer les muscles et améliorer la santé générale.
 
 
  • Démence mixte et autres formes de démence

    Pour ajouter à la complexité, certaines personnes sont diagnostiquées d’une « démence mixte ». Le médecin aura alors observé des signes associés à deux (ou plus) types de démence simultanément. Si vous ou un proche avez été diagnostiqué de « démence mixte », nous vous recommandons fortement de parler à votre professionnel de la santé afin de savoir de quels types de démence vous souffrez.

    N’hésitez pas à communiquer avec un professionnel d’AGI afin de mieux comprendre les conséquences d’un diagnostic. Composez le 514-485-7233